Archives du mot-clé fête

Hèsta der’escòla 2018

  

Un còp èra ua damisèla que s’aperava Jana.

– Quina escadença d’estar vaduda enas torbèras de Busi i de’m lavar dens er’aiga doça der Escor en aquesta debuta de prima, dab eths amics graulha i sapo qui plora i qui se n’arrid.

Poésie : le crapaud Robert Desnos

G : Be i a ua dròla  d’aulor per aci!

S : De segur, ne’m soi pas lavat desempuish ua setmana !

– B’as gahat un peish deths estranhs !

– Que soi passat ath « shens gluten », amigueta. Mes qui ès dongas ?

– Que m’apèri Jana , era damisèla der Escor. Quin espanto de’t véder a arribar sus jo, eth peruc gran ubèrt !

– Non te’n hascas ! Que m’acabi era hartèra ! Cinc pesquits, tres trauguens! Qu’èi eth guisèr plan plen.

« Guilhem pesquèr s’a minjat cinc pesquits »

Narrador : The coypu is in the river Escou when   Dance River Ibey

Coypu: Hello beautiful dragonfly! How do you do?

Dragonfly: I am so so, I have a stomach ache!

Coypu: Oh wonderful! You speak English!

Dragonfly: Yes a little! Oh my stomach!

Song: “I’m sick, I’m sick, what is wrong, what is wrong?, I’m sneezing, I am dizzy as can be, a running nose,  sore  throat, headache stomach ache, I’m sick, I’m sick, oh it’s the flu ”

Drin triste, que’s continuè eth camin dinc a Precilhon on Hen, era garia d’aiga franchimanda i trufandèca  e la se prengó sus er’ala en contar-l’i ua charrada :

-« Mon 1er veut dire non en basque, mon 2ème est une partie du corps, mon tout est un cours d’eau béarnais.

Si tu trouves, je t’emmène jusqu’à Oloron ! »

Que calculè ua pauseta i, com èra esberida, que la clavè en l’i díser :

– Qu’ei Escor !

Narrador : los pescadores llamados  Agustino y Carlos  pescan en el Escou y de repente Agustino cogen un pez muy particular que le dice : 

Pez: Por favor pescador Agustino, dejame en libertat ! Si lo haces, te daré todo lo que me pidas !

Pescador : Vuelve a la vida que te corresponde pescadito Simón ! Mereces ser libre !

Narrador : Dos dias después, los pescadores quieren que  el Escou sea sin plasticos

Pescador : Pececito de oro Simón ! Asómate que necesito tu ayuda !

Pez : Qué puedo hacer por ti , amigo ?

Pescador : No queremos más plasticos en el Escou !

Pez : De acuerdo, volved a vuestra casa y mañana el Escou será limpio !

G – Engüèra tres sorelhs tà arribar tà Auloron !

Qu’ei eth moment de har era capihona dens eth gave d’Auloron.

Atau, tots eths amics dera damisèla que’s fresquejan enas aigas doças i claras deth gave d’Auloron.

Canta L’Escou  Christian Bellot

  

Le gaspillage alimentaire mis en scène

Pour le spectacle de cette année, ce 30 juin, les élèves de la Calandreta d’Oloron ont mis en scène une histoire sur le gaspillage alimentaire. Leur travail se base sur un conte qu’ils ont créé avec deux jeunes autrices oloronaises.

Des lutins basques aux légumes moches, les traditions autant que la réalité et l’actualité ont pris place dans le spectacle. Et, le plus important, ils ont appris et communiqué en s’amusant.

Comme toujours, il nous a été donné d’écouter les enfants parler toutes les langues qui font la richesse de l’ouverture au monde de Calandreta. Béarnais, espagnol, français, anglais…

Nous vous souhaitons de très bonnes vacances, un très bel été, à toutes et à tous.

L’imagination pour raconter l’année

A la Calandreta, ce sont les enfants qui écrivent leur spectacle de fin d’année, avec l’aide des enseignants. Leurs sources d’inspiration ? La vie. Alors, prenez une ville avec une usine de chocolat, un peu de préhistoire, de la spéléologie, un parc animalier, un récit de voyage en Angleterre… saupoudrez d’imagination… Et vous obtenez le spectacle de cette année scolaire 2015-2016.

En humour, en chansons, en récit, et surtout en plusieurs langues (occitan, espagnol et anglais), les enfants nous ont offert une très belle fête de l’école.

Bonnes vacances à toutes et tous, elles sont bien méritées.

L’école en fête, dans toutes les langues

Le spectacle de fin d’année des élèves de la Calandreta d’Oloron était encore une réussite ! Vendredi 19 juin 2015, c’est une véritable comédie musicale qui s’est jouée devant nous. Basée sur la trame d’un conte que les élèves ont écrit durant l’année scolaire avec la classe occitane du lycée Supervielle d’Oloron.

Du béarnais, du français, de l’espagnol, de l’anglais et du basque ont animé la soirée avec des chansons et des danses. De quoi, encore une fois, montrer toute la richesse de l’ouverture au monde des écoles Calandreta.

Le jardin de la Calandreta à la fête

S’il est une particularité étonnante (dans le bon sens du terme) du spectacle de fin d’année de la Calandreta, c’est le nombre de langues que l’on y entend !

Vendredi 4 juillet, les élèves ont présenté un spectacle dynamique et plein d’humour, contenant toutes les langues qu’ils côtoient dans leur scolarité : béarnais, français, espagnol, anglais, basque. Le jardin-potager de la Calandreta a inspiré l’équipe et les élèves, qui nous ont tissé une histoire faite de poésie et de drôles de rencontres (mise en scène de rencontres avec des belges à l’accent fort bien imité, des espagnols, des anglais, des basques), de magie et de farandole de légumes heureux.

Belle découverte pour ceux qui, de nos familles, n’avaient pas forcément encore pris conscience de l’incroyable particularité de cette école ouverte sur le monde. Joli moment partagé entre tous les élèves qui se sont bien amusés.

Quelques extraits en vidéo :

La fête de l’école s’est poursuivie dans la bonne humeur avec remise des cadeaux de fin d’année à l’équipe enseignante et aux assistantes maternelles, résultat de la bourriche et un repas riche de ce que chaque famille avait amené.

Bonnes vacances et bel été à toutes et à tous !

Carnaval : dansez avec nous !

« Pour célébrer le 10e anniversaire du Carnaval Béarnais d’Oloron Ste-Marie, Sent Pançard et son épouse Caronha ont reçu une invitation de la part de Toutouille et de tous les participants du Carnaval. » Tous les participants les attendrons donc le 1er février dès 14h30 sur la place de la mairie d’Oloron.

Déguisez-vous et joignez-vous à nous pour cette fête haute en couleurs, musiques et… bruits ! Le Carnaval attend tous les musiciens et amateurs de bruits (munissez-vous de vos casseroles par exemple) pour animer le défilé. Vous pouvez aussi apprendre dès maintenant la chorégraphie collective, « flashmob », qui sera dansée ce 1er février :

La Calandreta fait partie des organisateurs* de cette fête béarnaise où se mêleront joyeusement les rires, chants et danses.

Le programme :

  • 14h30 – Place Clémenceau – Maquillage pour les enfants et les jeunes, danses et chants, musique de rue. Maquilhatge, danças i cantas, musica de carrèra.
  • 15h15 – Arrivée de San Pansard et de Caronha invités par Toutouille – acclamation et danse d’accueil (on répète la danse tous ensemble !) Er’arribada de Sent Pançard i de Caronha, invitats de Totolha – clamada i dança d’arcuelh (que s’i apren era dança tots amassa !).
  • 15h30 – Départ du défilé, musiques de rue, scène itinérante et danse ! Batu’C’Amuse en tête de cortège ! Apprentissage de la Senpandança dans les rues d’Oloron, devant les boucheries et les bistrots du défilé. Aprentissatge dera Senpandança peras carrèras d’Auloron, davant deras carnisserias i deths cafès deth passacarrèra. 15h45 Place Amédée Gabe.
  • 16h00 – Tribunal, place Mendiondou.
  • 16h15 – Rue Louis Barthou – Caisse d’Épargne.
  • 16h30 – Place de Jaca – Défilé jusqu’au Fronton, fin de l’apprentissage de la Senpandança. Passacarrèra dinc ath fronton, tèrmi der aprentissatge dera Senpandança.
  • 17h00 – Fronton – Épilogue – Danse finale et musiques traditionnelles. Acabada – Danças, cants, musicas tradicionaus i Battucada.

Pour en savoir plus sur l’histoire, cliquez ici.

* Le Carnaval d’Oloron est organisé par les services
Culture et Vie associative de la mairie, l’Amicale Laïque,
la Calandreta, le Centre social La Haüt, Transmetem,
le Patro Notre-Dame, la Pastorale Samaritaine, Yaça,
et les musiciens. Les garderies et écoles
y participent évidemment !